Artisan Connect

Programme Sahiré (Burkina Faso)

Date : 2010-11-22 14:47:43

DescriptionUn projet de la Direction du développement et de la coopération DDC (Suisse) Le coton est la principale culture de rente au Burkina Faso. Sa production est assurée par plus de 400 000 producteurs. La filière fournit 60% des recettes d’exportation et contribue pour 40% au PIB. Le niveau de transformation de cette matière première est faible. La quasi-totalité (99%) du coton est exportée sous forme de fibres, privant ainsi l’économie nationale de la plus-value qu’aurait pu générer des activités de transformation plus significatives. L’artisanat textile apporte une importante contribution à la valorisation locale du coton. Plus de 500 tonnes de fibres de coton sont valorisées dans la filière. Ce sous-secteur joue aussi un rôle significatif dans la lutte contre la pauvreté par sa capacité à créer des emplois et à générer des revenus pour les acteurs. Plusieurs centaines de milliers d’artisans, majoritairement des femmes, sont actifs dans les différents maillons de la filière que sont la filature, la teinture du fil, le tissage, la confection et l’ameublement. Le potentiel de ce sous-secteur est cependant encore sous valorisé au regard de ses atouts et des opportunités qu’offrent les marchés national, sous-régional et international du textile. Phase en cours: 2008-2010 Page jointe: exposition du textile artisanal du Burkina au SIAO 2010, soutenue par le Programme Sahiré

http://www.cooperation-suisse.admin.ch/burkinafaso/fr/Accueil/Les_Programmes_en_cours/Promotion_de_l_economie/Promotion_de_la_filiere_textile

Street Address11 BP 1234 CMS Ouagadougou 11

CityOuagadougou

CountryBurkina Faso

DescriptionUn projet de la Direction du développement et de la coopération DDC (Suisse) Le coton est la principale culture de rente au Burkina Faso. Sa production est assurée par plus de 400 000 producteurs. La filière fournit 60% des recettes d’exportation et contribue pour 40% au PIB. Le niveau de transformation de cette matière première est faible. La quasi-totalité (99%) du coton est exportée sous forme de fibres, privant ainsi l’économie nationale de la plus-value qu’aurait pu générer des activités de transformation plus significatives. L’artisanat textile apporte une importante contribution à la valorisation locale du coton. Plus de 500 tonnes de fibres de coton sont valorisées dans la filière. Ce sous-secteur joue aussi un rôle significatif dans la lutte contre la pauvreté par sa capacité à créer des emplois et à générer des revenus pour les acteurs. Plusieurs centaines de milliers d’artisans, majoritairement des femmes, sont actifs dans les différents maillons de la filière que sont la filature, la teinture du fil, le tissage, la confection et l’ameublement. Le potentiel de ce sous-secteur est cependant encore sous valorisé au regard de ses atouts et des opportunités qu’offrent les marchés national, sous-régional et international du textile. Phase en cours: 2008-2010 Page jointe: exposition du textile artisanal du Burkina au SIAO 2010, soutenue par le Programme Sahiré

Name of InstitutionAgence CORADE (Institutions responsables)

Phone+ 226 50 36 31 55

Mobile

Fax

Emailcorade@fasonet.bf



Leave a Reply

© 2009